La presse politique

Jeudi 12 janvier 2017

chroniques-statu-liberte

Quelques réactions de journaux qui commencent à se détacher sérieusement du gros de la troupe : dans le Boston Globe, sur Obama, qui perdrait le sens des réalités ? Et toujours sur Obama, qui n’aurait pas su sauter sur l’occasion (de se taire ? )

Contre Buzzfeed, un article bien articulé dans Dreuz.

Et puis, bien sûr on trouve cet article dans Le Monde, prédisant la procédure d’impaechment contre un président qui n’est pas encore élu officiellement ; et après lecture on ne s’étonne plus des insultes non déguisées que nous pouvons trouver aujourd’hui, dirigées sans vergogne contre le futur président des Etats-Unis d’Amerique dans à peu près toutes les pages françaises et francophones de Facebook. Mais quand on parle du Monde, tout est dit.

Le Huff, lui, n’a vu dans la prestation de Donald Trump qu’une chose : la guerre entre lui et les médias.

Plus inquiétant, l’article à la Une du WSJ : sous couvert de nous dévoiler l’identité de celui qui a réuni les pièces du faux dossier contre Trump – divulgué par Buzzfeed – en profite pour faire passer des doutes graves ( et toujours infondés) sur le caractère de celui qui sera intronisé dans 8 jours. Bon courage.

Bref, on n’est pas sortis de l’auberge (espagnole) et la presse garde en elle tout son pouvoir. Cette liberté là, au moins, reste toujours debout, un flambeau à la main.

Dommage qu’il soit éteint.

__________

lmg

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s