La paix, un leurre ?

On en parle, on la chante, on la dessine,  on la danse, on l’espère, on prie pour l’obtenir, pour soi, pour nos amis, pour les voisins.

Elle est fragile, elle est timide, elle est une colombe.

On croit la vivre, on croit l’avoir, on croit la toucher, on croit l’obtenir, on croit la saisir. Est-ce un leurre ?

Sur la liste des 43 pays en guerre actuellement dans le monde, sur NOTRE planète, je suis à peine arrivée au pays numéro 4, le Pakistan, en guerre depuis 2004, sur une surface de 800.000 km²,  avec une densité de 227 hb au km² et un GOP per capita de $2.960 ; et en additionnant les humains qui peuplent ces 4 premiers pays en guerre, ( Colombia, Afghanistan, Somali et Pakistan) nous arrivons au chiffre de 296 millions

deux cent quatre vingt seize millions d’humains vivent actuellement sous la terreur des bombes, du feu et de la mort imminente, dans un pays en guerre.

ET

il me reste encore 39 autres pays à dénombrer.

Quel sera le chiffre final ? Je redoute la réponse.

_______

lmg

  1. On va voir, les chiffres ne mentent pas, je continue mes recehrches. Heu ? ils ne mentent pas à condition de ne pas faire d’erreurs en additionnant, et je ne suis pas exempte d’erreurs. C’est pourquoi je ratisse les données sur des liens credibles.

    Il y a aussi ces voies parallèles, par exemple, le discours de ce ministre japonnais qui trouve « normal » les esclaves ( femmes, bien entendu) sexuelles pour le repos du guerrier. Comm quoi la guerre ne touche pas seulement les soldats, mais là encore, silence absolu.

    Merci pour ton aide, Virginie : c’est precieux à tous points de vue.

    • Ton action est plus précieuse encore. Tu viens aussi de m’apprendre que ces pratiques féodales des esclaves sexuelles japonaises et autres « femmes tables » existaient encore au plus haut niveau. Je suis aussi stupéfaite qu’indignée.

  2. Moi aussi je suis indignée et stupéfaite et pire encore . Parce que nous sommes toi et moi des naives et que les « autres » ( les non-naifs, tu sais ? ceux qui savent tout et ne s’émeuvent plus de rien ) doivent bien rire en nous lisant. Parce que nous vivons dans un siecle où il est de bon ton de s’afficher cynique et de ne plus s’étonner de rien ni de personne. Une société pourrie par le fric et l’arrivisme où il est in the air de tout prendre au second degré, y compris les tueries, légalisées à 22 % sur la planète, tant qu’elles ne nous touchent pas. J »ai lu sur le web, il y a quelques années, un groupe de journalistes ( ils se disaient journalistes, mais … ? ) faire des plaisanteries à n’en plus finir au moment de l’accident de Air France au large de Buenos Aires. Et quand j’ai reagi en les rappelant à un peu plus de décence, ils se sont tous retournés contre moi comme des viperes, une bande lamentable de petits cons venimeux : soudain, ils n’avaient plus rien à dire, en dehors de leurs jokes à cinq piastres ( expression québécoise).

    Conclusion : il vaut mieux être naifs, surpris et indignés ; au moins on n’a pas à en rougir.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s