Chronique du travail US – 9 / Age-related discrimination, c’est sérieux

Ce qui devient de plus en plus sérieux, c’est surtout la discrimination : ON, le pouvoir en place, n’a pas le droit de jouer les tyrans sous prétexte que nos gueules ne leur reviennent pas. Pour virer un travailleur, sur le sol américain, il faut trouver un prétexte valable, en évitant le plus possible qu’il soit cousu de fil blanc.

Je vous recommande chaudement l’article suivant, très officiel :http://www.eeoc.gov/eeoc/newsroom/release/10-17-12a.cfm

Vous verrez que les villes ne sont pas exemptes de sottises et qu’elles ne passent pas entre les mailles, non plus.

  1. Maybe tu peux dire aux HR de venir en France. Désormais lorsque tu cherches du travail à 43 ans, la personne des ressources humaines te réponds : ah mais vous êtes trop senior pour le poste… Et puis à 25 ans : vous êtes trop junior pour le poste….
    La discrimination dans les 2 sens je trouve cela magnifique !
    Bon courage, souvent les entreprises négocient… Bises de Nath

  2. Coucou, Nath, justement je suis toujours ébouriffée de lire ou d’entendre cela dans un pays qui se dit et se croit democrate !

    Donc, l’âge idéal pour travailler, c’est quoi ? aux alentours de 32 ans ?

    • Oui si tu es un homme ou une femme qui a des enfants de plus de 12 ans (avant ils peuvent ne pas pouvoir se garder tous seuls)… La fenêtre est de plus en plus étroite et on nous parle de travailler de plus en plus longtemps… nos politiques sont sourds et aveugles, déjà qu’ils étaient opportunistes ! Allez haut les coeurs il nous reste l’écriture…

      • Nos politiques ici aussi, Nath, ne crois rien de ce que tu peux lire dans les journaux françaisau sujet des débats sondages et dicussions pré-élections américaines, d’un coté comme de l’autre : de la poudre jetée aux yeux du peuple. Lequel, pourtant de moins en moins naif, veut tellement, tellement croire que « le prochain président » sera le Messie !!!

        Comme partout ? oui, comme partout.

        Et tu as raison : haut les coeurs, il nous reste la liberté d’écrire…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s