Exister

Exister à l’extérieur de nous, voici une expression qui me plait ; ou qui, plutôt, ne me plait pas, ne me convient pas, mais que je trouve intéressante, pour l’avoir vécue dans le passé, pour la voir vécue aujourd’hui chez ceux qui, à tout âge, sont encore balbutiant devant l’apprentissage de la vie.

Donc, correction : NE PAS exister à l’extérieur de nous. Au contraire, vivre pour ce que nous sommes nous. Refuser de coller à une autre image.

Si d’aventure un autre, une autre, des autres agissent comme des aimants – y compris les plus purs aimants eux-mêmes, ceux qui nous aiment –  s’en écarter doucement. Il n’y a que ce moyen pour retrouver l’identité perdue.

Et si « s’en écarter »  signifie nous déchirer ? Alors, le mal est profond et notre existence intérieure est bien mal en point.

  1. Oui, justement, c’est le sujet de ce que je suis en train d’écrire, je vais poster un extrait dans la journée, pour illustrer.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s