La grande bagarre des poignées de porte

Ca ne parait pas, vu de loin. Mais vu de près, les poignées de portes, c’est tout vice et compagnie. Et nous ici, qui emménageons comme chacun sait dans la Maison Blanche, en avons la preuve irréfutable : la poignée de porte est récalcitrante, boudeuse, indisciplinée, et renâcle à toute compromission.

Dans ce nouveau chez nous, toutes les portes sont neuves, horribles, de la plus basse qualité qu’on puisse trouver, mais bon, on fera avec, après tout, ce n’est pas un château, et il faut être raisonnables. Mais les poignées ? ah, là, c’est le super bon marché, je crois qu’elles sont en CARTON tellement elles sont laides, et en plus, dorées, tout ce que je déteste (sauf dans les services de tables anciens, ha ha ). Ca clinque de partout, ça te saute aux yeux, bref, tu me connais, ni une ni deux, le tournevis et hop, j’enlève toutes les poignées de toutes les portes, conclusion y’a plus une seule porte qui ferme, mais bon, on est seuls dans la maison, où est le problème ?

Changer les poignées, depuis, ça me trotte dans le ciboulot, et hier matin, en cherchant le papier peint, je trouve, à Lowe’s des poignées en verre, très jolies, rondes, simples, exactement ce qu’il faut sur les portes fraichement peintes en blanc ( attends elles ne sont pas encore peintes, mais j’imagine, hein ?) et je les achète, je te dis, hier c’était vitesse et précipitation. Tu ne crois pas que j’aurais pu n’en acheter qu’une, pour voir si ça marchait ? mais non, c’est tout moi, là, madame tout ou rien, hop, j’achète les 5 paires de poignées pour le rez-de chaussée. Toute contente.

J’en essaie une en arrivant à la maison. Mais la tige de fer qui traverse la porte pour aller d’une poignée à l’autre est trop longue, bof, dit Monsieur Chron toujours optimiste, on retourne au magasin et on changera cette foutu tige pour une plus petite.

Ouais ?

Au magasin :

– Ca n’existe pas, plus petit, Madame, c’est standard et voila .

– Mais la porte n’a qu’un inche d’épaisseur, comme toutes les portes intérieures, Monsieur, et votre tige de fer, là, elle a 2,5 inches !

– ca vient avec les poignées, madame, c’est comme ça …

On a fait 5 magasins, et partout pareil :  » C’est fait en Chine, et c’est la seule dimension. Vous pouvez toujours raccourcir la tige de fer en la sciant, mais attention : comme la tige se VISSE dans la poignée de la porte, en la sciant, il ne faut pas abimer la vis  »

Je fais quoi ? Tu me vois acheter un établi, avec un étau et une scie à métaux, et me mettre à scier des vis de poignées de porte ? Dis, tu me vois ?

Me reste la ressource de PEINDRE les autres poignées, celles en carton doré. Ce n’est pas loin d’être sans aucun doute la bonne idée, Mimi !

  1. ah ah VIVE GOUGUELEU je viens de trouver l’exacte dimension, 2 5/8″ dans un truc de hardware online, j’ai passé commande, j’aurais les petits SPINDLES (c’est comme ça que ça s’appelle, en english, m’sieurs-dames) dans le courant de la semaine prochaine.
    Je revend l’étau et la scie à métaux.

  2. Personne ne se souvient des très jolies poignées de porte en porcelaine balnche, forme oblongues, qu’on trouve ( trouvait?) dans les très vieilles maisons en Ile-de-France ? J’en avais acheté une paire il y a des lustres chez un antiquaire à Meudon-la-Forêt, et elles m’ont suivie jusqu’ici, Je crois que je vais les faire encadrer pour montrer à mes amis américains le genre de « chose usuelle » qui se fait ( faisait ?) en France, et le don franis de rendre JOLI le truc le plus humble : quoi de plus humble qu’une poignée de porte ?

    Lumineuses, Marie ? elles venaient d’ici en passant par la Chine, garanti ! 🙂

  3. oui et ça clignote aussi… quitte à aller vers du kitsch, autant le faire à fond. sérieusement on trouve parfois de très belles poignées en ivoire, j’en ai restauré pour un client, par un boulot palpitant mais cela rendait très bien. C’était de la même forme que les poignées en porcelaine ancienne mais en ivoire… j’aime ce genre de chose…

  4. Ici, en ivoire ? ce serait à priX d’or !
    Mais à Manhattan, dans les belles vieilles magnifiques mansions qui furent construites en 1850 et au delà, on pourrait en trouver, et les propriétaires actuels ne lésineraient pas sur le prix.

    Mais dans ma petite ville ? Déjà que je n’ai pas réussi à les trouver en porcelaine, tu vois un peu ? 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s