Maison Blanche : le terrain

 

La Maison Blanche – pas celle de Washington, dont nous n’avons que faire, mais  l’autre, celle de la Chron — se rapproche de plus en plus, au figuré bien entendu . Quoique ce pourrait être aussi au propre, entendu que dans la seule journée d’hier la Chron a  remarqué deux, oui deux  déménagements d’énormes maisons, en préparation dans sa petite ville et ça va faire des dégâts où ça passe, because souvent les maisons sont plus larges que les ponts qu’on veut leur faire traverser. “Les maisons sont plus larges que les ponts”,  ce serait un beau titre de livre, je sais : de plus, c’est la vérité vrai. Donc, pour transbahuter une maison  d’un endroit dans un autre, on te dit : “ C’est facile”. Ouais, faut pas les croire.

Donc, la Maison Blanche se rapproche. La date, la remise des clés, la/les signature(s), la passation de pouvoir, l’émotion, ce sera  dans maintenant 4 jours. QUATRE jours, oui, mercredi 15 février, le lendemain de la Saint Valentin. On a pensé que ça ferait un beau cadeau cette année, non ?  A la place des roses  et des chocolats, hein ?

Pour la remettre en mémoire, quelques notes : elle est située dans une petite ville traversée par la rivière des Mohicans. Cette petite ville a failli avoir l’insigne honneur d’être la capitale de l’état de New York, mais elle a cédé le terrain devant l‘avancée économique rapide d’Albany, située sur le Hudson River, et donc en voie directe avec Manhattan.

Le quartier est calme, tranquille, arboré, en haut d’une colline douce. Le terrain est à l’angle d’une rue et d’un boulevard. La Chron a un faible pour les boulevards américains, (Parkway) larges, à deux voies de chaque coté, séparées par des arbres et des  fleurs, la Maison Bleue en témoigne.

Ce terrain mesure grosso modo 90 pieds par 90 pieds environ,  ce qui nous donne en langage humain français 32 m x 32 m, pour une superficie de 1.024 mètres carrés. C’est un double-lot, ou double terrain à bâtir. Difficile à trouver dans les cœurs des villes, et quand on en trouve un, y sauter dessus. Et plein sud et ouest. Tout à faire dans ce terrain, qui est recouvert d’herbe scrupuleusement tondue tous les samedis (sauf en hiver) par le propriétaire actuel, un vieux monsieur qui vit seul dans cette grande baraque avec ses deux chats. Vivait : il a déménagé le mois dernier pour un appartement plus petit et  moins pesant à entretenir.

Personne ne sait s’il a pu prendre les chats.

( à suivre )

  1. j’espère que tu montreras de photos de ta jolie maison, qui si j’ai donc bien suivi est une acquisition. Donc félicitations aux nouveaux propriétaires. Bon courage pour l’empaquetage et je suis sure que tu fourmilles déjà d’idées pour le futur jardin.

  2. OUi, j’ai la folie des maisons, si je n’avais pas été pianiste, ecriturienne, peindre mere de famille, et j’en passe , j’aurais été constructrice ou au moins architecte. Je n’aime rien tant que demolir des cloisons, en remonter, percer des fenetres, changer les portes de place, installer des cuisines, demonter des salles de bain, etc.. Hi hi ! Oui, je te promets des tas de photos, et des avant-apres !
    Le jardin, je suis moins douée et mes genoux commencent de renacler quand je leur impose des positions incongrues. Mais nous avons bien reussi avec celui de la maison bleue, donc, y’a pas de raisons. De plus, la terre ici est extraordinaire, tu plante un baton ca devient un arbre
    Me faudra abattre des sapins, et ca me fait mal au coeur mais ils sont si mal placés qu’ils font de l’ombre partout.

  3. Chouette, c’est marrant parce que si je m’en sentais le courage je lâcherais tout pour créer une chambre d’hôtes plutôt haut de gamme (éducation pro dans le secteur du luxe qui laisse des traces… hum…)
    Et si tu les tailles les sapins, ça ira pas? je connais le problème dans la maison de famille de mon père en Cévennes, il a fallu les couper… trop prés de la maison et donc trop dangereux 😦 mais faut avouer que maintenant ça change tt 🙂

  4. Marie, je vais te dire une chose : ouvrir des chambres d’hotes, acheter des maison et les louer, bref, le business d’hotellerie, location, etc, c’est donné à tout le monde. Avec un peu de bonne volonté et de discipline, tout le monde peut le faire. En revanche, ce que tu FAIS, TOI, avec tes bijoux et tes pierres précieuses, personne ne peut le faire, PERSONNE, car c’est un travail d’artiste, il y faut la connaissance, la pratique, l’art et l’amour.

    Maintenant, je te conseille ceci : si tu peux, d’une facon ou d’une autre, acheter un petit immeuble avec plusieurs appartements, BIEN SITUE, et bien structuré au point de vue mécanique ( toiture, chauffage plomberie, electricite) et si tu peux obtenir un bon crédit, n’hesite pas : achête le, et LOUE les appartements avec des contrats annuels. Calcule que tes appartements te paient trois fois les mensualités de ton emprunt. ET GARDE TON TRAVAIL.

    Mieux encore : si tu peux acheter un immeuble dont le rez-de-chaussée peut être converti en atelier-boutique, tu fais un investissement logement/travail : mais là attention, il faut que l’immeuble soit très bien situé dans un quartier commercant, et je ne connais plus assez les autres critères francais actuels pour un bon placement.

    Je dis toujours que l’immobilier est un passe-temps de retraité ou un second boulot. A partir de là, c’est du velours.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s