La Paix en Partance

Qu’elle nous vienne  du pain

de l’eau ou du levain,

quelle importance ?

J’ai la paix en partance.

Qu’elle chante avec l’oiseau de ce vieux conte où tout est beau

ou qu’elle danse sans cadence sur l’étroit trottoir des mots

j’ai la paix en partance sur l’océan d’outremer dense

La paix du pain et de l’oiseau, de la graine et des vertes eaux,

de la farine au sillon chaud

du four, du bois ou bien du sel

j’ai la paix du pain et du miel.

________________

retrouvé  ce soir, ecrit le 17 aoùt 2006, quand je croyais encore aux mots en partage.

 

  1. j’ai pris du retard et je le rattrape à présent entre une grosse tasse de thé et quelques crêpes à la crème de marron…. beaucoup de travail, peu de temps et surtout un stagiaire qui m’a bien occupé. Merci pour ce joli texte. Il me parle. Il faut encore et toujours croire aux mots en partage, car ils permettent d’exprimer bien des choses,… et le manque de communication est l’un des fléaux de notre société. Tu vois c’est ça entre autre que j’aime dans mon métier, faire parler les gens de leur objets, les écouter me raconter les souvenirs qui s’y rattachent et dans un sens apaiser leurs mémoires 🙂 à bientôt

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s