Garder l’esprit

Que nous soyons en transit ou enracinés,  nous devons garder l’essentiel de ce que nous sommes, l’esprit, ce qui nous est transmis par osmose ou par génétique, par nos derrières frottés aux bancs des écoles pendant l’enfance, par les musiques et les mots qui ont accompagné nos ans.

C’est grâce à Henri Gougaud que je garde et ravive la flamme : il faut le connaitre et le faire connaitre, lui, ses contes, sa musique, sa verve, son humour et son coeur.

De lui, ce matin, une histoire de cruche à lire et relire, à conter aux enfants pour qui la magie d’une cruche plaintive  ne posera pas problèmes.

___________

La jarre fendue

Un pauvre homme, tous les matins, allait remplir à la rivière deux grosses jarres qu’il portait aux deux bouts d’un bâton de fer posé au travers de sa nuque. Celle de droite était parfaite, joufflue, luisante, fière d’elle. Celle de gauche était fêlée. Elle perdait son eau en chemin, et donc s’estimait mauvaise. Elle en souffrait. Elle avait honte, tellement honte qu’un beau jour elle osa dire, toute en pleurs :

– Pardonne-moi, pauvre porteur.

– Te pardonner ? répondit l’homme. Pourquoi donc ? Qu’as-tu fait de mal ?

– Allons, tu sais bien, chaque jour tu nous emplis d’eau à ras bord, tu t’échines, tu t’exténues à nous porter à la maison, et quand enfin nous arrivons, ma compagne a fait son devoir, elle a la conscience tranquille. Moi, non. Je sens qu’elle me méprise. J’aimerais être comme elle est, mais vois, je suis vide à moitié, et tu dois m’en vouloir beaucoup.

– On non, au contraire, dit l’homme. Regarde le bord du chemin, de ton côté. Qu’est-ce que tu vois ?

– Des fleurs partout. Elles sont superbes.

– L’eau que tu perds, jarre fendue, les arrose tous les matins. Tous les matins elles te bénissent, et moi je te bénis aussi, car chaque jour je peux offrir un beau bouquet à mon épouse. Tu fais la joie de ma maison. Regarde de l’autre côté. Ta compagne, certes, est parfaite, mais que vois-tu ?

– Cailloux, poussière.

– Chacun fait selon sa nature. Ne change rien, ma bonne amie. Et ne regrette pas tes failles. Vois comme elles nourrissent la vie.

___________

(Henri Gougaud, Le livre des chemins)

  1. Hello ! Cela fait toujours plaisir de suivre tes billets regulier plein de bonnes idées mal grè le manque de temps pour donner mes ideés ou y ajouter mon grain de sel :/ J’espère que tous vas bien pour toi à Nyc ! Moi je grille en californie … 78°F aujourd’hui à San Diego …
    J’arrive actuellement dans la partie  » fin  » de mon séjour, très prochainement j’en serais à 6 mois passer ici. Je suis un peu déçu de mon niveau d’anglais so far :/ ok je comprend tout … je lis sans soucis … je parle sans soucis … mais mon seul  » hic  » c’est l’accent. Les personnes me comprennent mais tous le monde capte que je suis Français très facilement. On me dis souvent malheureusement que j’ai un  » strong accent « . Je voulais savoir toi, beaucoup plus américaine que francaise maintenant haha à partir de quel période ton accent c’est transformé en  » americant accent  » ? Je commence à avoir considérablement peur de revenir avec ce moche et strong accent ! non mais oh !
    Alexis 🙂 !!!

  2. A partir de quand mon accent s’est transforme de « french accent o so lovely » à  » mais c’est quoi que tu parles là ?  » quand je retourne en Franbce ?
    Donc ma reponse, c’est : « Jamais » ; voilà, ici, j’ai toujours mon o so lovely french accent et je l’aurai jusqu’à ma mort, so be it ! 😦

    En France, je garde un certain petit twist qui fait que mes amis, ma famille, sourient et me disent que même sans le savoir, je suis devenue américaine jusqu’à la pointe de la langue.

    On ne peut perdre son accent maternel. Je vais te dire : mon jeune fils, qui a été élevé dans les deux langages depuis sa naissance, et qui maintenant, ne parle plus francais qu’avec son père et moi à la maison – c’est à dire environ 5 % de francais contre 95 % d’anglais – garde toujours un léger accent français ici… oui, oui !

    En revanche, lorsqu’il parle français, le seul accent qu’il ait c’est celui du midi ( je suis languedocienne, et je lui ai transmis mon accent rocailleux, hélas et lol!)

    Mon conseil : de retour en France, continue de regarder des films américains en VO, continue de chanter en anglais, continue de lire, d’écrire en anglais. Parle en anglais le plus que tu peux, tu es déja bilingue dans l’esprit, c’est une grande richesse, ne la laisse pas perdre. Cultive la. Pense aussi que tous les acccents se valent.

    C’est chouette de te voir ici, Alex : tu repars en France quand exactement ?

  3. Hello !

    Mes tickets restent à être confirmer par mon organisme Français mais certainement jeudi 7 juin SD – NYC et je repart le vendredi 8 en soirée de NYC pour arrivée a paris le samedi matin. Je vais faire un stop de 10/12H a Nyc. J’ai en effet en France un travail après l’école un peu particulier, je suis animateur radio. J’anime sur une station régionale qui diffuse sur plusieurs grosses villes de la région Rhone-Alpes. Je vais donc m’arrêter pour visiter une des grosses hit radio de Nyc, peut-être si je te dit Z100 ou encore 92.3NOW cela te parle 🙂 ? Bref cela serait peut-être l’occasion de boire un thé/café pour discuter si tu le souhaite ?
    A propos de mon accent j’en est reparler avec mes très chère parents qui ne parle quasiment pas un mot d’anglais lol. Selon eux mon accent ne sonne pas du tout faux. J’ai parler en anglais à certain de leur amis ancien expat ce matin qui trouvaient mon accent normale. A mi-chemin entre le français débutant et l’accent américain. Je veux dire un accent ni trop français ni américains. Je pensais peut-être serais tu d’accord pour une conversation téléphonique en Anglais pour discuter et obtenir ton avis ?
    Concernant le bilinguisme culturelle, j’en suis justement très fier. Je connais une autre culture tellement différente, ses façons de vivre, sa religion, sa façon de penser … c’est une re-découverte de sois-même essentielle pour un futur départ dans la vie profesionelle !
    A très vite.
    Alexis 🙂

    • J’aurais aimé boire un café en ta compagnie , mon cher Alex, mais ce ne sera pas possible pour de multiples raisons, dont la plus importante : je n’habite pas A New York-City la grosse Pomme, mais à plus de 3 heures de voiture au nord de l’état. ( plus d’autres considérations d;ordre professionel, emplois du temps le plus imbecile qui puisse exister, etc.. )
      Tres bonne idée ta visite à cette station de radio, esaie de les interviewer, tu auras là un scoop superbe pour ta première emission, et fais le plus de photos que tu peux : n’oublie pas : demande TOUJOURS la permission quand tu veux photographier une ou des personnes, même dans la rue ( si tu peux) et n’insiste pas s’ils refusent. Cela fait partie de ces lois non-ecrites qu’il ne faut pas transgresser aux USA, si on veut y vivre en harmonie avec le pays.

      Toutes les cultures du monde ont leurs bons et leurs mauvais cotés. N’oublie jamais que la culture française etait la plus admirée dans l’Europe d’hier.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s